La respiration à tous les étages !

La respiration est à la racine de tout être vivant.

Une fois le constat établi à nous d’en comprendre le sens et les bénéfices. Il y a tant de manières d’aborder la respiration qu’il faut bien en choisir une ! Comprendre comment fonctionne la respiration aidera à visualiser et favoriser la mise en mouvement.

La respiration correspond à un changement de forme de 2 cavités du corps. Ces deux cavités contiennent les organes vitaux.

Le thorax d’une part avec le coeur et les poumons et l’abdomen d’autre part avec l’estomac, le foie, la vésicule biliaire, la rate, pancréas, reins, vessies et les intestins. 

Toutes deux s’ouvrent à leurs extrémités vers l’extérieur. Elles se partagent le diaphragme, élément essentiel à la respiration, et on la capacité de changer de forme.

Cette mobilité et ces changements de forme sont l’essence même de notre respiration. Elles changent de forme simultanément et chacune à sa manière. 

L’une se fait baudruche et l’autre accordéon !

illustration de Yoga, anatomie et posture.

La cavité de l’abdomen peut être imagée par un ballon de baudruche. Pendant la respiration la forme change mais pas son volume.

On note que son volume changera lors du remplissage des organes contenus dans l’abdomen (estomac, vessie…), elle aura tendance alors à comprimer le thorax.

La cavité thoracique change de forme et de volume pendant la respiration. Elle se comporte comme un récipient souple rempli de gaz tel le soufflet de l’accordéon qui se vide quand on appui et se rempli de nouveau quand on l’étire.

Tout mouvement de la cavité thoracique entraine automatiquement la mise en mouvement de la cavité abdominale et inversement. Ces changements de forme se font dans les trois dimensions (haut, bas, côté).

Le diaphragme est le principal muscle provoquant la mobilisation tridimensionnelle des cavités thoracique et abdominale. Il sépare le tronc en deux parties. Sa forme peut être visualisée comme celle d’un parachute ouvert ou une méduse. Sa structure prend racine profondément dans le corps, il s’étend du téton jusqu’au nombril.

Ce muscle puissant est l’allié de notre respiration, il aide la cavité thoracique à s’étirer vers le bas pendant l’inspiration et favorise l’expiration pendant sa remontée en se bombant.

schéma d’après Till et Coll.

Il aide tout autant la cavité abdominale, lui donnant l’espace nécessaire lors de ses changements de forme.

L’apport de la sophrologie

Vous avez le fonctionnement en tête, place à la pratique. La sophrologie permettra de se centrer sur sa respiration, la sentir et la ressentir. Une respiration en conscience favorise la concentration, le relâchement mental et physique.

Un corps bien oxygéné sera moins fatigué et plus fonctionnel au quotidien. Un des rôles de la respiration consiste à absorber l’oxygène pour le distribuer à nos cellules et permettre la vie en nous. Privé d’oxygène nos cellules ne peuvent pas vivre très longtemps. 

Le second rôle de la respiration est d’éliminer les toxines et plus particulièrement d’évacuer le dioxyde de carbone (CO2) et l’azote de nos cellules.

Mes ateliers sur la respiration à l’Univers du Bien « être » ont pour objectif de prendre conscience pleinement de sa respiration abdominale, thoracique et claviculaire.

On pourrait également aborder le sujet de la respiration en prenant l’angle de la respiration haute (voie aérienne supérieure) et la respiration basse (voie aérienne inférieure) mais ça serait pour une autre thématique.

Plus d’informations sur mes ateliers l’Univers du bien être en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *